Homéopathie : fin de remboursement des médicaments homéopathiques

On parlait de la fin imminente du remboursement des médicaments d’homéopathie depuis longtemps mais maintenant ça y est puisque le changement de règlementation est effectif en 2020. La radiation de l’homéopathie de la liste des médicaments remboursée par la Sécu s’est faite progressivement passant à 65% en 1984, à 15% en 2020 jusqu’au déremboursement complet en 2021.

Fin du remboursement de l’homéopathie

Les médicaments et préparations homéopathiques sont à l’ordre du jour du ministère de la santé depuis le début des années 1980. En octobre 2019, un rapport accablant publié par la Haute Autorité de Santé a conclu qu’ils étaient totalement inefficaces, ce qui a conduit au retrait de l’homéopathie de la liste. Le remboursement des produits homéopathiques passera à 0% en 2021, ce qui pose des questions aux patients adeptes de cette médecine alternative. Mutuelle et homéopathie vont-elles faire bon ménage ? La stratégie des complémentaires de santé n’est pas la même pour toutes les caisses complémentaires et il convient de s’informer pour savoir sur quel modèle elles vont fonctionner.

Des taux de remboursement variables

Jusqu’à présent on ne payait quasiment rien quand on optait pour un traitement homéopathique puisque le différentiel était pris en charge par la mutuelle après le remboursement de la Sécurité sociale en fonction du reste à charge ou du tiers payant. Il est nécessaire de bien relire la clause mutuelle et homéopathie de l’assurance complémentaire santé que vous avez souscrite pour connaitre le taux auquel elle va vous rembourser les soins homéopathiques à partir de 2020 à savoir 65%, 30% ou 15% et en 2021 quand la Caisse d’Assurance Maladie ne remboursera plus rien du tout.

S’informer auprès de sa mutuelle

Si vous êtes adepte des soins homéopathiques (on estime que 1 Français sur 10 se soigne à l’homéopathie), il est nécessaire de s’informer sur la problématique mutuelle et homéopathie. Deux scénarios sont possibles : soit rien ne changera en 2020 et votre assurance complémentaire continuera à vous rembourser les produits homéopathiques, soit vous devrez chercher une mutuelle qui inclut l’homéopathie dans ses prestations. Il est important de veiller à ce qu’une clause de médecine alternative et douce, incluant  par exemple, l’ostéopathie, l’hypnose ou l’acupuncture, soit intégrée dans le contrat d’assurance maladie, avec un taux de remboursement optimal. Il est très probable que l’utilisateur doive s’attendre à une augmentation des coûts de son assurance maladie complémentaire s’il veut que les soins homéopathiques soient inclus.

Cure thermale : quel remboursement par votre mutuelle santé ?
En cas d’hospitalisation, comment demander une prise en charge à votre mutuelle ?